Livre d’or – Témoignages


Merci de ne pas utiliser cette page pour demander conseils sur vos rations s’il vous plait, le groupe est fait pour cela et des dizaines de bénévoles vous y attendent pour vous aider : https://www.facebook.com/groups/BARF.ASSO/ 

Bien évidemment un témoignage n’est pas gage de preuve de quoi que ce soit, puisque des témoignages de chiens ayant mangé de la croquette de supermarché et ayant vécu 20 ans on en connaît tous. Mais nous espérons que ces quelques témoignages rassureront ceux qui sont encore dans la phase de réflexion 😉

Le Barf n’est pas un remède à tous les maux malheureusement, mais il apporte ce que la nature a prévu pour nos carnivores !

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de supprimer, ou de ne pas publier les messages notamment ceux ne respectant pas les règles de courtoisie et de respect vis à vis des membres et de l'équipe de bénévoles.
5 messages.
Marie a écrit le 2 décembre 2018:
Bonjour,
Juste pour mon plaisir, j'élève des Fox Terriers Poil Dur LOF depuis 1995, une petite meute qui n'a jamais excédé 6 chiens, 1 portée de chiots par année...
Bien sûr, ils ont eu droit à ce que je pensais être les "meilleures" croquettes commercialisées, les fameuses SANS CÉRÉALES... mais quand j'ai fait des recherches sur la fabrication, la nature et la qualité des ingrédients, que je suis tombée sur certains scandales... il a été évident que j'étais en train d'empoisonner mes chiens et que cela devait cesser...
A force de fouiller le web, je connaissais l'existence du régime BARF et cela est devenu une évidence pour mes chiens. Il suffisait d'apprendre à pratiquer, de s'organiser en m'appuyant sur BARF-Asso, le site et la page Facebook...
Ainsi depuis le 14 juillet 2016, j'ai définitivement banni toutes croquettes de mon élevage au profit du BARF.
En juillet 2017, avec une certaine appréhension, j'ai sevré ma portée de 6 chiots au Barf. Ce fût avec succès et bonheur... Vraiment dommage que les adoptants aient été frileux pour continuer...

A ce jour de décembre 2018, je constate chaque jour les bienfaits du BARF sur mes chiens dont la morphologie a bien changée... de la lourdeur quand on les soulève, du muscle, pas de graisse, du tonus, des dents quasiment sans tartre, un poil de qualité...
Je me souviens de mes vieux chiens dans les années passées qui, à leurs 15 ans avaient perdu leurs muscles, n'avaient plus de fesses, refusaient souvent de manger, n'aboyaient plus...
Aujourd'hui, mes 2 Doyennes de 15 et 13 ans sont en bonne santé et semblent avoir des années en moins tellement elles sont encore toniques et musclées. Pour elles, afin de ne pas surcharger leur organisme, des menus variés mais allégés en os, abats et viandes grasses sont attribués.
Une heure avant l'heure, ce sont elles qui donnent le LA à la meute pour réclamer de concert les gamelles !!!...
Ma grande satisfaction est de les voir et entendre lécher longuement leurs gamelles à la fin des repas. Jamais ils n'ont léché les gamelles à l'époque des croquettes !!!...
Désormais pour moi, il serait impensable de revenir en arrière, le BARF est une évidence. Autour de moi, je m'applique à prêcher la "bonne parole" en essayant de convaincre. Dur, dur, de changer les mauvaises habitudes !...
Gabrielle a écrit le 22 novembre 2018:
Bonsoir,
Tout à commencé il y a 2 ans 1/2 quand mes chiens (un peu plus de 7 ans maintenant ) ont cumulés les problèmes pendant 5 ans. Entre pyodermites, otites à répétitions, prises de sang affreuses et cardiomyopathie dilatée, les visites chez les vetos toutes les semaines avec des traitements à ne plus en finir et après avoir essayé plus d'une dizaine de marques de croquettes, je me suis lancée dans le barf du jour au lendemain en étant la dernière solution. A plusieurs reprises j'ai voulu arrêter et repasser aux croquettes car les vetos me disaient que j'étais entrain de les tuer à petit feu, que le barf n'etait pas adapté, qu'à la longue il y aurai des carences, ... Et puis en 2017, j'ai assisté au séminaire de barf-asso qui m'a reboosté et aujourd'hui j'ai des chiens heureux et en "pleine forme" grâce au barf. Je ne remercierai jamais assez Djesia et son équipe pour leurs conseils et j'ai une vétérinaire pro barf qui est la quand j'ai besoin d'elle et chez qui on va sans avoir la boule au ventre (se savoir soutenue ça change tout) Merci BARF-ASSO !!
Jennifer a écrit le 22 novembre 2018:
Bonjour, je me permets un message pour raconter notre histoire. Notre loulou est arrivé un peu plus tôt que prévu, d'un refuge. Lorsque nous l'avons accueilli j'ai commencé à me renseigner au mieux : éducation, jeux, soins... et donc alimentation. Après avoir analysé les croquettes que nous lui donnions je suis tombée des nues en voyant que les ingrédients laissaient vraiment à désirer (surtout vu le prix !). Je me suis donc renseignée sur les ingrédients à privilégier et donc quelles marques choisir, mais rien ne me convenait : soit trop cher soit la composition ne me plaisait pas. J'avais lu au cours de mes recherches la possibilité du BARF mais à première vue cela me semblait extrême/étrange. J'ai finalement creusé le sujet, et je me suis rendue compte que cela était logique (nos chiens sont carnivores après tout) et que ça correspondait avec ce que je recherchais à la base dans les croquettes : des protéines (viande) de bonne qualité et pas de glucides. Après 1 bon mois de recherches, un congélateur d'occasion acheté et un tableau Excel préparé : l'aventure BARF a commencée ! Depuis maintenant 8 mois notre loulou profite de cette alimentation et j'en suis ravie : dents blanches, très bon appétit, poil touffu, bonnes proportions, poids parfait, oreilles impeccables, aucun souci de peau, etc. En plus nous avons trouvé un vétérinaire qui nous soutient dans cette alimentation ! Si vous lisez ce message, sachez qu'il faut être convaincu pour y passer car parfois il peu y avoir des inconvénients ou tout simplement des remarques faites par notre entourage/vétérinaire et surtout bien se renseigner sur la façon de faire, mais je pense que ça en vaut vraiment la peine !! Bon BARF 🙂
Marcelline a écrit le 22 novembre 2018:
Bonsoir à vous tous,
Je souhaitais apporter mon témoignage sur le Barf.
Tout à commencer il y a presque 3 ans lorsque Azur a déclencher un diabète.
Au début de sa maladie, il a perdu 9 kg.
La vétérinaire m a tout de suite proposé de le passer aux croquettes diabétiques😈, je ne me suis pas fait une amie puisque j ai fait des recherches jour et nuit pour pouvoir aider mon chien... Et ce qui en ressortait c'était l alimentation.
Je suis tombée stupéfaite de la composition des croquettes, pour être honnête, je n avais jamais analysée.
Le diabète chez l animal est une maladie très éprouvante, très difficile à gérer au quotidien avec les piqûres, les tests, les courbes... Ma vétérinaire m'avait dit que beaucoup de propriétaires préféraient euthanasiés leur animal.
Elle m avait dit que le diabète entraînait des baisses d appétit, des troubles intestinaux, des problèmes de reins...Azur n a jamais eu tout ça.
LE BARF, C est ce qui l'a certainement sauvé d un départ précoce.
Azur a dévoré ses gamelles, il a reprit du poids, et surtout je voyais mon chien manger avec plaisir, je ne regrettes en rien mon choix, même si pour un animal malade, il faut ajuster.
La vétérinaire me disait que de toute façon azur était a son espérance de vie et que en gros, il ne fallait pas espérer.. 😡 moi, j etais convaincue que je pouvais l aider.
Azur a eu des prises de sang régulières et la vétérinaire était étonnée de voir les données aussi bonnes avec cette pathologie.
Ce message, juste pour vous dire à tous, de ne pas hésiter, ce n est que du bonheur.
Azur a rejoint le paradis des loulous à l aube de ses 14 ans le 31 octobre, j ai mon cœur meurtri, il me laisse un vide indescriptible, on a vécu des moments de bonheur mais aussi des moments éprouvants avec sa maladie, mais j ai tout fait... Je cherches partout son regard, son attention, il manque à ma vie😢😢😢
Je vous souhaite à tous de pouvoir apporter une alimentation aussi naturelle que le BARF à vos animaux.
Djésia a écrit le 22 novembre 2018:
J'inaugure ce tout nouveau livre d'or en vous racontant mon histoire, pas celle de barf-asso même si elle y est intimement liée. J'ai découvert le barf par un ami, Rod, toujours à la pointe des dernières actus naturo lol 😉 à l'époque j'étais étudiante en 1ère année de pharma, après ma prépa BCPST-Véto, et j'avais le syndrome de la blouse blanche, celui qu'on a toutes et tous et qui nous dit de faire confiance à ceux qui ont fait les études pour ça puisque moi-même je commençais ce long chemin vers ces études !

Alors j’ai choisi avec précaution les croquettes de mon doudou, un chien que j’ai attendu près de 3 ans ! J’ai d’abord fait confiance à l’éleveuse, qui mieux qu’elle pouvait me conseiller, elle connait sa race depuis 20 ans. Mais voilà le doux chiot mange à peine quelques croquettes chaque soir, alors on va chez le véto, on change de marque, une fois, deux fois, puis trois… Je me renseigne, je lis, je fouille, j’analyse les compositions comme je peux, avec mes connaissances de l’époque je teste plus d’une dizaine de marques différentes…

Doudou arrive sur sa 1ère année, le véto lui détecte une malformation cardiaque voilà autre chose ! Alors rebelotte, entre les allers-retours chez différents cardiologues pour trouver le traitement adéquat, on cherche, chaque soir on cuit de la viande qu’on mélange aux nouvelles croquettes pour qu’il accepte de les manger ! Je fini par trouver une marque, sans céréales, qu’à l’époque (10 ans bientôt) on était obligée de faire importer du Canada, le véto me les valide youpi on a trouvé.

Et puis boum, 6 mois plus tard, l’insuffisance rénale, la cata, je monte jusqu’à l’école véto pour voir la meilleure spécialiste, on adapte le traitement pour son cœur, on m’annonce qu’il ne vivra probablement pas très longtemps… et là je vais voir mon véto habituel et je lui dis mais si ses reins lâchent, pourquoi les croquettes que tu me donnes (et qu’il refusa évidemment de manger) contiennent plus de maïs que de viande ? c’est quand même bizarre ! J’avais les arguments, peu scientifiques certes mais néanmoins convaincants de Rod dans la tête… Mon éleveuse m’avait déjà dit après tant d’essais de croquettes de passer à la viande. Alors top départ, tant pis t’as pas les moyens avec ta maigre bourse étudiante mais t’as plus choix, je passe des nuits sur les forums où on me conseille un peu tout et n’importe quoi, j’établi un menu, je le fais valider par mon véto qui me dit OK (heureusement que je suis tombé sur lui à l’époque) et en 48h doudou était au barf, avec un chélateur du phosphore néanmoins car les reins avaient déjà bien souffert.

En à peine moins d’un an, 8 ou 10 mois de mémoire, l’urée et la créat que je faisais vérifier tous les mois ont baissé en flèche, les reins de mon doudou étaient impeccables et il mangeait avec appétit ! Parallèlement, je cherche des bons plans, commence à convaincre du monde autour de moi et organise des commandes groupées à droite à gauche, jusqu’à 2 ans plus tard monter même jusqu’en Belgique tous les deux mois, 4h aller-retour pour recharger les congélos, puis 1h30 jusqu’à un abattoir pour charger en volaille également.

Doucement, mes études progressent, je comprends, je lis et surtout je réalise que des centaines de milliers de personnes pourraient aussi aider leur chien, comme je l’ai fait, mais ont peur et ont besoin de sources fiables, je suis dérangé par l’ambiance anti-véto des forums, alors même que moi j’ai réussi depuis à convaincre mon autre véto, ostéo qui aujourd’hui défend le barf haut et fort alors même qu’elle me demandait « mais tu veux pas mettre un peu de féculent s’il te plait dans tes rations ? » ce à quoi je répondais mais non ! lis ce que je t’ai envoyé s’il te plait !

Et 4 ans après mon passage au barf, BARF-ASSO naissait, on n’y croyait pas Aline et moi, disons qu’on n’aurait pas imaginer que ça marcherait, qu’on y arriverait aussi bien, que d’abord Sylvia Kramer puis Becker ou Ziegler nous soutiendrait plus tard. Le but était simplement d’aider, de vulgariser, d’apporter la bonne info quand on le pouvait car ce n’est pas toujours possible on n’est pas véto et on n’a pas la science infuse.

Aujourd’hui, je suis pharmacienne, doctorante (bébé chercheur si vous préférez) en nutrition, je complète ma formation toujours en nutrition avec différents DU et quand je rencontre les vétos les plus récalcitrants on parle biochimie, physiologie et je peux leur apporter les arguments que je n’avais pas à l’époque où ils me faisaient peur à grand coup de « trop de protéines est mauvais pour les reins ». Et surtout à chaque petit message d'un membre me disant qu'après un, deux ou cinq ans de barf il est ravi et a permis à son chien ou son chat de mieux vivre alors on est d'autant plus heureuses mon équipe et moi !

Bref je vais m’arrêter là pour l’inauguration de ce livre d’or et j’espère que BARF-ASSO aidera encore longtemps des propriétaires, des éleveurs, des vétos à ouvrir les yeux pour le bien de nos compagnons 😉