La malbouffe ou la vie

Enquête sur la dégradation de l’état de santé de nos chiens.
Dr Gérard Lippert avec l’aimable collaboration du Dr Bruno Sapy.

Le Dr Lippert, par son étude, a ouvert la boîte de Pandore. Il est grand temps que nous comprenions que nous jouons à l’apprenti sorcier, qu’un changement radical doit être réalisé sinon…? Mais peut-on agir sur les puissances de l’argent?

Dr José Letawe, Urologue-Andrologue, Maître de stage, Université de Liège. « La malbouffe ou la vie – Enquête sur la dégradation de l’état de santé de nos chiens » Dr Gérard Lippert. Préface. Éditions Résurgence 2006
La malbouffe ou la vie – Dr G.Lippert aux éditions Résurgence
La malbouffe ou la vie – Dr G.Lippert – Éditions Résurgence 2006

.

Les Drs Lippert et Sapy ont entrepris une étude statistique débutée en 1998 afin d’apprécier l’influence sur sa longévité des éléments dépendants du chien : le sexe, la race, la taille mais également l’influence des éléments que le chien “subit” : la stérilisation, l’habitat, l’entourage, l’origine, et l’alimentation. Cette étude, s’étalant sur cinq ans, repose sur plus de 500 fiches récoltant les information auprès de propriétaires d’animaux décédés ou de vétérinaires.

Les millions de chiens qui se sont octroyés une place de choix dans nos « intérieurs » sont d’extraordinaires révélateurs de société. Leur vie, réduite à une quinzaine d’années (idéalement), leur permet d’exprimer un peu de notre vie partagée, de la manifester par un ensemble de troubles ou de pathologies ayant une influence directe sur leur longévité. […] Le chien joue le rôle de précurseur et de révélateur, sa vie étant cinq à six fois plus courte que celle de l’homme. De plus, il est un fabuleux laboratoire à lui tout seul puisque sa vie actuelle concentre de façon presque caricaturale toutes les dérives qui guettent l’homme dans les décennies à venir : vie sociale nulle ou pour le moins perturbée, perte de repères, stress, alimentation industrielle, surmédicalisation, pollutions diverses, sédentarité…

« La malbouffe ou la vie – Enquête sur la dégradation de l’état de santé de nos chiens » Dr Gérard Lippert. "Introduction : une vie de chien, une vie d’homme." Éditions Résurgence 2006

L’analyse statistique des différents paramètres étudiés […] indique que le paramètre le plus influant dans la modification de la longévité du chien est l’alimentation. […] L’alimentation est reconnue comme un des éléments clés de la longévité. Notre étude sur les chiens domestiqués le prouve statistiquement. Déjà dans les années 30, l’équipe de Clive Mac Cay voyait la longévité de rats sous-alimentés considérablement augmenter par rapport à une population nourrie ad libitum. Il ressort de ses études, et des centaines d’autres qui ont suivi, que plus le régime alimentaire se rapproche de celui connu par l’animal dans son milieu, plus il permet de conserver l’équilibre physiologique et… la santé.

« La malbouffe ou la vie – Enquête sur la dégradation de l’état de santé de nos chiens » Dr Gérard Lippert. Postface "Mal de chien". Éditions Résurgence 2006

Page suivante →