Gestation chez la chienne


Introduction

Ce guide s’applique à la mise à la reproduction d’une chienne en parfait état de santé et de forme du début des chaleurs à la mise bas. Nous rappelons qu’il n’est pas conseillé de commencer une alimentation crue PENDANT la gestation. Le passage au BARF perturbe le système digestif et peut parfois être long à instaurer. Ce guide est non exhaustif et ne remplace en aucun cas l’avis de votre vétérinaire.  La reproduction, et l’élevage de façon plus générale, est un vrai métier qui demande beaucoup de temps et de connaissances nous souhaitons rappeler qu’un suivi médical est primordial !

Le régime alimentaire de la chienne reproductrice est de la plus haute importance, car les chiots reçoivent tous les nutriments nécessaires ainsi que les anticorps. En définitive, les fondements de la bonne santé des chiots passe par la santé de leur mère durant leurs premières semaines de vie. Le BARF fournit une nutrition optimale à la chienne reproductrice et à ses chiots. Avant la fécondation il convient de s’assurer que la chienne n’est pas en surpoids ni dénutrie.

Traduit de «Biologish Artegerechtes Rohes Futter für Welpen » Swanie Simon. Verlag Drei Hunde Nacht 2012

Début des chaleurs

Pas de réel changement d’alimentation à ce stade.

Il peut être intéressant de complémenter en levure de bière afin d’apporter des vitamines du groupe B qui sont indispensables au bon développement cellulaire des chiots pendant la phase fœtale en particulier l’acide folique (vitamine B9) primordiale pour la fermeture du tube neural.
On peut aussi commencer une cure de feuilles de framboisier, contactez le site et groupe Vis Medicatrix Naturae (https://www.vismedicatrixnaturae.fr/)
Quantités: 1 càc dès le début des chaleurs, 2 càc par 20kg à partir de 3 semaines de gestation, 2 càs par 20kg à partir de 7 semaines de gestation et jusqu’à la fin de la lactation.

Premier mois de gestation

Aucun changement dans l’alimentation tant qu’on ne sait pas si la chienne est réellement gestante. La confirmation de gestation a généralement lieu vers la 4ème semaine.
En complément, sachant qu’une gestation est fatiguante, on peut donner : algues, spiruline, cynorrhodon (pour la vitamine C), mélange d’herbes jusqu’à la fin de la lactation. En quantité, il faut se baser sur le fabricant, ne donnez pas n’importe quoi de nombreuses plantes, naturelles, peuvent être abortives ou tératogènes !

4ème semaine de gestation

On passe de 10 à 15% d’abats quotidiennement. Les abats sont une excellente source de minéraux et vitamines. Il est aussi recommandé de les varier au mieux, en choisissant les plus riches foie, rognons, cœur entre autres. Il est important de conserver un bon apport en oméga 3 également via des poissons ou des huiles de poisson (voir l’article sur les huiles).

Au cours des cinq premières semaines de gestation, la chienne n’a pas besoin de beaucoup plus de nourriture que d’habitude car la croissance du fœtus pendant cette période est assez faible, ils n’atteignent que 25 à 30% de leur poids de naissance à la fin de la cinquième semaine. Si votre chienne jeûne naturellement, n’essayez pas de la faire manger. Le besoin alimentaire augmente jusqu’à 1,5 fois dans le dernier tiers de la gestation seulement. Par conséquent, il est recommandé d’augmenter l’apport alimentaire d’environ 10 % par semaine, à partir de la 4ème semaine de gestation jusqu’à la mise bas.

Traduit de «Biologish Artegerechtes Rohes Futter für Welpen » Swanie Simon. Verlag Drei Hunde Nacht 2012

De la 5ème semaine à la 7ème semaine

Si on attend une grosse portée (la chienne s’arrondit déjà) on peut augmenter les rations. Swanie Simon recommande d’augmenter la ration totale de 10% par semaine environ (autrement dit si la chienne mangeait 1kg par jour vous augmenterez la ration totale de 100 grammes). Attention cependant certaines chiennes ont tendance à prendre vite du poids même si la portée n’est pas grande.

Ici il faut avant tout observer sa chienne, la connaître et faire en sorte qu’elle garde la forme tout au long de sa gestation. Elle ne doit pas devenir obèse sous peine de mettre la mise bas en péril. Certaines chiennes vous montreront qu’elles ont très faim/ réclameront beaucoup. En effet, la gourmandise pendant la gestation est augmentée.

À partir de la 7ème semaine

À ce stade la chienne est ronde, le système digestif commence à être comprimé par la présence des chiots. Dans le cas d’une grosse portée, on peut passer à 3 repas/ jours afin de ne pas surcharger l’estomac et l’intestin avec un gros volume de nourriture.

Il convient de diminuer la ration d’os charnus environ 15 jours avant la mise bas. Sachant que la gestation dure 9 semaines, mais parfois moins, on se fixe la date buttoir de l’entrée dans la 7ème semaine de gestation afin que le métabolisme de la chienne s’habitue à ce changement.

Au cours des deux dernières semaines de gestation il est conseillé de fractionner les repas 3 fois par jour pour faciliter la digestion et la rendre plus confortable puisque l’abdomen gonfle avec les fœtus en croissance.Les derniers jours il faut administrer des repas facile à digérer, avec de très petites quantités d’os afin d’éviter les blocages désagréables.

Traduit de «Biologish Artegerechtes Rohes Futter für Welpen » Swanie Simon. Verlag Drei Hunde Nacht 2012

Sachant que les os font la consistance des selles, si on diminue subitement la ration d’os, la chienne pourrait avoir des selles molles. Il n’y a aucune recommandation officielle sur le sujet, la plupart des éleveurs au cru diminuent la ration d’os tous les 2 jours jusqu’à avoir baissé de 50% et en contrepartie on augmente la ration de viande et d’abats légèrement. Le Dr Billinghurst lui conseille de réduire à 20-25% la quantité d’os charnu, pour éviter une constipation, et conseille d’augmenter les légumes afin d’apporter des fibres.

Lors de notre séminaire avec le Dr Ziegler, la question lui avait été posée et pour elle,  le plus important et de veiller à ce que la chienne ne soit pas gênée par les chiots donc fractionner les repas en plusieurs fois car l’estomac, bien que très élastique, est souvent gêné par les chiots donc il faut fractionner et si les os sont difficile à digérer pour elle prévoir de les broyer en fin de gestation ce qui préparera les rations des chiots pour le sevrage mais nous en parlerons dans un prochain article.

 

Exemple: Chienne à 4,8% la 7 ème semaine, pesant 27kg
Ration journalière environ 1,300kg comprenant

520g d’os charnus + 585g de viande + 195g d’abats

Jours 1 & 2 Jours 3 & 4 Jours 5 & 6 Jours 7 et suivants
Os charnus (g) 470 400 330 260
Viande (g) 635 705 775 845
Abats (g) 195 195 195 195

Il est tout à fait possible de répartir la différence sur la part viande ET abats.

 

Pourquoi conseille-t-on de diminuer la ration d’os charnus ?

Pour deux raisons : l’encombrement de l’abdomen par les chiots mais également pour ne pas surcharger l’organisme et perturber la parathormone (PTH).
(Ceci est une explication grossière qui vise à faire comprendre de façon simple le mécanisme de la PTH)

La parathormone est une hormone qui va chercher le calcium sur les os de la chienne pour le délivrer dans le sang. Le calcium va ainsi remplir ses fonctions comme contracter les fibres musculaires (entre autres) : l’utérus lors de la mise bas. L’alimentation apporte aussi du calcium qui va être reversé plus ou moins directement dans le sang. La PTH est là pour maintenir le niveau de calcium dans le sang (calcémie) à un niveau correct pour que l’organisme survive.
Si l’alimentation apporte suffisamment voire trop de calcium, la PTH va alors diminuer son activité voir se mettre en “dormance ».

La PTH peut être longue à se réveiller et à se mettre en route : c’est une hormone latente. C’est la raison pour laquelle, au BARF, on baisse le ratio d’os charnus de moitié 15 jours avant la mise bas et donc environ un mois avant le pic de lactation. Il s’agit de deux événements majeurs très gourmands en énergie et en calcium pour la chienne. La diminution de l’apport d’os charnus vise donc d’une part à ne pas remplir l’estomac gêné par la présence des chiots, et à  « réveiller » la PTH qui est en dormance si la chienne reçoit suffisamment de calcium. En diminuant les os, la PTH se remet en route et sera efficace au moment où la chienne aura besoin de Ca.

En conclusion en diminuant l’apport de calcium (os charnus) par l’alimentation, on force la PTH à se réveiller afin qu’elle soit apte à réagir rapidement quand la chienne en a besoin.

Petite note sur l’éclampsie (tétanie puerpérale) : cette affection est due à une hypocalcémie importante causée par la consommation de calcium par les fœtus en fin de gestation (ossification). Généralement l’éclampsie arrive environ 3 à 4 semaines après la mise bas (consommation de lait par les chiots) mais elle peut arriver avant.  Il est primordial ne NE PAS SUPPLÉMENTER en calcium durant la gestation et la lactation ce qui provoque une dérégulation du métabolisme phosphocalcique et augmente le risque d’éclampsie. Si vous observez des troubles nerveux, des spasmes voire des convulsion il est urgent de consulter votre vétérinaire !

8ème semaine jusqu’à la mise bas

À ce stade la chienne peut présenter des difficultés de transit et un appétit diminué. Ce sont des symptômes normaux pour une chienne en fin de gestation. Il conviendra tout de même d’écarter tout problème pathologique. Il est fréquent que la chienne refuse de manger quelques jours ou heures avant la mise bas.

Le plus important c’est l’équilibre alimentaire, il faut que la chienne mange de tout de façon équilibrée.
Il s’agit donc de veiller à apporter des viandes, abats, légumes et fruits variés et de qualité.

Un immense merci à Marie, Stéphanie, Kathleen et Corinne pour leur travail sur cet article.